Retour au dossier
Vue 333 fois
09 février 2022

Une nouvelle politique de l’énergie : l’hydrogène arc-en-ciel

Parmi les technologies nécessaires pour atteindre la neutralité carbone, l’usage de l’hydrogène comme vecteur énergétique est une des plus incontournables. Le point avec Paul Lucchese (ECP 83), président du programme de collaboration internationale sur l’hydrogène de l’Agence Internationale de l’Energie (IEA).


Pour l’Agence internationale de l’énergie (IEA) (cf Rapport Net Zero by 2050, 2021), la fenêtre de neutralité carbone en 2050 est étroite mais réalisable pour une population mondiale en accroissement. Cela nécessite de quadrupler les investissements dans les technologies bas carbone dont l’hydrogène et l’efficacité énergétique, de stopper les investissements dans les capacités supplémentaires d’énergies fossiles, de mobiliser toutes les sources d’énergies décarbonées y compris le nucléaire,...

Cet article est réservé aux cotisants ou aux abonnés à la revue

Auteur

Diplômé de l'École Centrale de Paris, promotion 1983.
Il a travaillé à Framatome, puis au CEA DAM avant de diriger le programme NTE du CEA. Il a ensuite dirigé ou codirigé le think tank Futuris de l’ANRT, puis le pôle de compétitivité Capenergies. Chargé de prospective énergétique au CEA, il préside notamment le programme de collaboration Hydrogène de l’AIE.

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.